vendredi 29 novembre 2019

Le fantasme du platiniste / The fantasy of the Turntablist




In this video, I explore the augmented reality medium. Ι draw above an older drawing of mine, which was made on a canvas using drawing notation of scratch. plasticien platiniste

A technic, called Etch-A-Scratch which I use to draw with DJs turntables and I invented back in 2007. Now with a new tool-application, I move my hand and I follow the lines of this older drawing creating its traces in 3 dimensions. I found myself intrigued experimenting on a new percpective of my scratch notation canvas.
Matthieu Crimersmois
La nouvelle histoire du platinisme

Référence à Christian Marclay


jeudi 21 novembre 2019

Matthieu Crimersmois / Réalité Augmentée.




Nouvelle version de Kandinsky VS Broca
Dessin aux platines en réalité augmentée.
Impression Dibond
2019



Phototablism :

Phototablism est un néologisme combianant la photo/vidéo et le Turntablism
(inspiré de l'ARTABLISM : art + Turntablism).

Le principe étant de fixer une caméra sur un sujet et de scratcher les sujets jusqu'à leur apparition et leur déformation. C'est une sorte de grattage, de scratch, de griffure numérique on peut dire.
Le scratch étant en soit une déformation sonore survenue à la base par un accident (Grand Wizzard Theodore), l'image se concrétise en direct. C'est une évolution du programme que j'ai créer qui permet aussi d'inclure une photo numérique prise sur le net.

Dans cette vidéo au-delà de faire du scratch visuel avec mes platines, je cherche à rendre compte du dessin dans l'espace en expérimentant une nouvelle façon de créer avec de la réalité augmenté.

Matthieu Crimersmois (2019)

lundi 4 novembre 2019

L'HORIZON DES EVENEMENTS



 Aponia espace d'art contemporain
6_ Avenue Montrichard / Villiers sur Marne_ 94350
9 NOVEMBRE AU 1ER DECEMBRE 2019


Exposition d'art sonore avec
Méryll Ampe / Matthieu Crimersmois / Cameron Graham / Frédéric Mathevet / Célio Paillard / Colin Roche / Hélène Singer / Alexandra Spence
Vernissage le 9 Novembre 2019 (18 h) , Performances sonores (19 h)

Accès _ RER A : Noisy le Grand Mont d'est
RER E : Villiers/Marne
Autoroute A4 : Sortie n° 8 Villiers sur Marne/centres commerciaux
L’horizon des événements

    L’horizon des événements désigne la limite ultime où la lumière reste visible aux abords des trous noirs. L’horizon des événements est le seul moyen de repérer lesdits trous noirs. Il s’agit d’un point limite, d’un point de basculement qui peut métaphoriquement représenter l’œuvre plastique sonore, sur le seuil.
Les productions plastiques des artistes sonores sont insaisissables. À la manière des specifics objets théorisés par Donald Judd, ils ne sont jamais vraiment des sculptures ou des installations, des objets picturaux ou graphiques. De la même manière, ils n’engagent jamais complètement ce que l’on considère traditionnellement comme une performance. Ils sont tout cela à la fois, autant qu’autre chose. Ils sont des objets hybrides, métis, sans assises fixes. Leurs spécificités sont d’être transdisciplinaires d’une part, et d’être fluides d’autre part : ils sont pris dans le flux des sons à venir ou des sons récoltés, ou celui de l’activation qu’ils supposent ou dont ils sont le témoignage.

    Ces œuvres sonores sont des « ruines à l’envers », des objets qui promettent une potentialité de choses à construire. Objets sonores, corps sonores, partition, interprète et interprétation, écoute et jeux sont aux prises avec cette ambiguïté inhérente à la création en art sonore, et propose des œuvres mutables, toujours en mouvement.

mardi 10 septembre 2019

Etat des Lieux / Exposition 2019





ETAT DES LIEUX

L’image contient peut-être : texte

Sur une invitation : Alexane Morin et Lucie Lebouder.

Avec les artistes : Clement BagotDamien CacciaMatthieu CrimersmoisNils Guadagnin
Claire-Jeanne JézéquelMarie Jeanne HoffnerClaudia LarcherLucie Le BouderMaude MarisMélina MauberretAlexane MorinLulù NutiLinda Sanchez & Baptiste Croze, Olve Sande et Claire Trotignon





 Article entier : Le point contemporain

" Matthieu Crimersmois tire à partir des sols et des plafonds des bandes magnétiques sur lesquelles il vient intégrer des micros. Les vibrations présentes dans les murs composent ainsi le son que ces derniers diffusent. Dans la pièce qu’il présente, des fils sortent d’une caisse de transport, dessinant une sorte de grande toile d’araignée. Tout se passe comme si l’œuvre s’étendait à partir d’un point nodal émanant de la caisse. Le lien s’opère toujours chez lui entre vibration et ligne, émission d’un son et dessin, dans un souci de transposition permanent qui tenterait de donner à voir les caractéristiques non-visibles d’un lieu. "

Texte Marion Daniel © 2019









Crédit photo : Matthieu Crimersmois

Drawing with turntables / Dessins aux platines

Broken and opposing  friction  for two turntables, 2020 Notation de scratch, peinture acrylique sur dibond / Scratch notation, acrylic on co...